Des nouveaux radars infrarouges disimulés dans les plaques d'immatriculations

Parus le 28/02/2013

Des voitures conduites par des gendarmes ou des policiers qui se mèlent à la circulation. Le radar, invisible, est intégré à la plaque d'immatriculation avant du véhicule et est réglé sur la vitesse de circulation autorisée.
Deriière le par brise, un appareil photo muni d'un flash infra rouge (indétectable lui aussi car il n'émet pas de flash lors de la prise de vue) permet de constater l'infraction.

De la science fiction? Plus à partir du 15 mars 2013 où 20 voitures banalisées seront mises en service, puis 100 nouvelles par ans.

Dans un premier temps, seule la vitesse des voitures doublant la voiture de polic sera mesurée. Dans un deuxième temps, les véhicule venant dans le sens opposé aussi. Voici une vidéo exclusive de TF1 permettant d'en savoir plus

Les automobilistes peuvent toutefois relativiser la généralisation de se nouveau moyen de contrôle.

En effet, la marge d'erreur du dispositif étant relativement importante, seuls les excès de vitesse importants seront sanctionnés via ce dispositif. (environs +10 ou +15 km/h de dépassement de la vitesse autorisée.)

Cet article vous a plus? Laisser nous un commentaire, posez vos question ou partagez l'information!